L’Espagne va publier une carte des meilleures initiatives agroalimentaires durables

0
50
Photo : F.Dubessy
ECONOSTRUM/ ESPAGNE
La Fondation Assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée (FACM) et le Centre d’études rurales et de l’agriculture (Centro de estudios rurales y de agricultura – CERAI) en Espagne, veulent identifier les meilleures initiatives des Systèmes alimentaires territorialisés (SAT).
Les SAT, comme les définit Jean-Louis Rastoin, professeur émérite à Montpellier SupAgro, sont “un ensemble de chaînes productives agroalimentaires qui répondent aux critères du développement durable, localisées dans un espace géographique de dimension régionale et coordonnées par une gouvernance territoriale”. Ils visent à “arrêter la prédominance du monde agro-industriel, qui constitue une menace pour la diversité et la richesse alimentaire historique de la Méditerranée”, indiquait la FACM dans une déclaration, cosignée par plus de soixante associations et institutions lors de la COP 22 à Marrakech (novembre 2016), sous le titre : “L’heure de la transition agricole et alimentaire a sonné. Réveillons-nous !”
Le projet de cartographie des SAT espagnols, soutenu par Resolis (France), Mensa Civica (Espagne) et la Fondation Daniel et Nina Carasso (France), se déroule dans dix-huit régions du pays et durera deux ans. “Les expériences dans les territoires espagnols sont nombreuses mais peu connues, malgré leur réussite et leur très haut potentiel de réplicabilité”, précise un communiqué de la FACM.

Mise en réseau des SAT

Pour Vicent Garcés, président de la Fondation ACM, “l’alimentation, de même que tout le système agricole et alimentaire, doit redevenir un moteur fondamental du développement durable et inclusif de nos pays. Nous avons besoin de retrouver et de revaloriser les connaissances et les pratiques agricoles et alimentaires tout en donnant une réponse aux grands problèmes actuels : la création d’emploi et le combat contre la pauvreté; la gestion durable des ressources naturelles et la lutte contre le changement climatique;, et la préservation du patrimoine culturel. Ce sont des questions que nous devons résoudre si nous voulons laisser aux générations futures un patrimoine matériel et immatériel leur permettant de vivre décemment.

La carte créée, avec les cent expériences espagnoles les plus significatives par leurs impacts environnementaux, socioculturels et économiques, deviendra un “outil pour la transition vers des SAT” pour l’Espagne mais aussi pour toute la Méditerranée. En s’appuyant sur cette identification, les SAT vont pouvoir se mettre en réseau ce qui facilitera la mise en oeuvre de la réplicabilité de leur modèle.

Dejar respuesta

Please enter your comment!
Please enter your name here

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Conoce cómo se procesan los datos de tus comentarios.