Home Blog

L’heure de la Transition Agricole et Alimentaire a sonne. Reveillons-nous!

0

9 février, 2018

La Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM) invite ses membres à travailler pour la Transition Agricole et Alimentaire durable et à le faire savoir dans les forums nationaux et internationaux.

DECLARATION INTEGRALE EN PDF

Pour adhérer à cette déclaration écrire à >   secretariat@fundacionacm.org

Fondation ACM résumé 2017

0

Publication : Outils pour la promotion des systèmes alimentaires territorialisés

0

Dans le cadre du projet “Outils pour la transition vers des Systèmes Alimentaires Territorialisés (SAT)“, du CERAI, nous présentons cette publication dans laquelle 100 initiatives agroalimentaires locales et durables sur le territoire espagnol ont été identifiées et systématisées et qui travaillent sur l’approche de la Souveraineté Alimentaire, de l’Economie Sociale et Solidaire et de l’Ecoféminisme.

Ce sont des initiatives qui travaillent à partir du niveau local dans la transformation du système alimentaire vers un modèle plus durable au niveau environnemental, social et économique; qui s’engagent à donner la priorité à la proximité, mais aussi à la diversification ; qui soient équitables pour toutes les parties, qui cherchent à travailler en réseau avec leur territoire et qui prennent soin des personnes qui en font partie.

Lire la publication : Herramientas-para-el-impulso-de-sistemas-alimentarios-territorializados

Les 16 initiatives qui ont participé à cette recherche représentent différents secteurs de la chaîne agroalimentaire et différents territoires de l’État espagnol : El Colletero, L’Olivera, Milhulloa, La Ojinegra, Cuinatur, ACTYVA, Lezaun Wineries, DeSpelta, Germinando, la corporation des pêcheurs de Gandia, ME Ecològic de Mallorca, Instituto Despensa Natura et La Entreverá, La Ecomarca, Maskilu Kontserbera, Ramats al Bosc et Subbética Ecológica.

Le document contient de nombreux liens et références à d’autres publications, avec une multitude d’outils et de ressources, afin de servir de support pratique. De même, il se veut un document utile pour les entités et les administrations qui veulent soutenir ce secteur, afin qu’elles comprennent ce qui est nécessaire lorsqu’elles sont du côté actif de la chaîne agroalimentaire.

Le lancement de cette publication conclut plus de deux années de travail intense dans le cadre du projet Outils pour la transition vers des systèmes alimentaires territorialisés (SAT), financé par la Fondation Daniel et Nina Carasso, et mené par le CERAI en collaboration avec la Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM), Mensa Civica et l’organisation française RESOLIS.

 

VIII Rencontre de la FACM à MEDINA EN TVE – télévision publique espagnole

0

Manifieste de la jeunesse méditerranée 

La Fondation Assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée rassemble plus de 120 jeunes de la Méditerranée avec des experts et des membres du réseau des cercles citoyens de la Méditerranée lors de la rencontré de Barcelone.

Voir le programme

Meilleurs vœux pour 2020

0
  • En 2020, la ACM célèbre son 10e anniversaire. Un engagement de la citoyenneté méditerranéenne à construire une communauté de destin, un espace dont le signe d’identité est la diversité et qui promeut les valeurs démocratiques de liberté, de paix et de respect de la diversité, ainsi que la responsabilité environnementale en Méditerranée.  Ainsi est née la Fondation ACM. Engagé à l’émergence d’une communauté des peuples de la Méditerranée. En cette année 2020, rejoignez cette construction et faites-en partie. Signez la Charte constitutive de la FACM! La FACM vous souhaite de joyeuses fêtes et une nouvelle année prospère.

10 ans : Vers une communauté des peuples de la Méditerranée

0

En 2020, la ACM célèbre son 10e anniversaire. Un engagement de la citoyenneté méditerranéenne à construire une communauté de destin, un espace dont le signe d’identité est la diversité et qui promeut les valeurs démocratiques de liberté, de paix et de respect de la diversité, ainsi que la responsabilité environnementale en Méditerranée. Cela fait 10 ans que des rencontres ont lieu sur les différentes rives de notre mer. De Valence, en passant par Tunis, Volos, Istanbul, Marseille, Tirana, Casablanca ou Barcelone. 26 cercles citoyens dans 18 pays et des centaines de citoyens et citoyennes qui construisent un espace commun:  la Méditerranée. C’est dans ce but que, en 2016, la FACM a été constituée en Fondation, se dotant ainsi d’un cadre juridique.
Avec l’objectif de célébrer nous 10 ans, date symbolique dans laquelle s’inscrivent à 2020 également les actes de commémoration du Processus de Barcelone qui marqueront l’agenda méditerranéen pour les prochaines années, la FACM lance cette campagne d’adhésion des signatures à notre Charte constitutive. Revendiquant le rôle des villes et de la citoyenneté en tant qu’acteurs internationaux du dialogue, de la coopération, de la cohésion sociale et de la coexistence dans la diversité. Rejoignez cette construction et faites-en partie. Signez la Charte! 

 

FACM: Mise en marche du plan Intergénérationnel d´intervention en Méditerranée

0

Faciliter la communication en se basant sur l´égalité et la diversité intergénérationnelles dans tous les domaines sociaux, économiques, culturels humanitaires et politiques qui touchent des millions de jeunes dans les pays de la méditerranée. C´est là le point de départ du plan d´action présenté dans le cadre de la VIII rencontre de la Fondation ACM “les assises des jeunes de la Méditerranée” qui a eu lieu à Barcelone du 7 au 10 novembre.

Plus de 120 participants de 18 pays et 26 villes du bassin méditerranéen: les cercles MCA de Tirana (Albanie), Alger, Oran (Algérie), Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), Bruxelles (Belgique), Nicosie (Chypre), Zagreb ( Croatie), Alexandrie, Le Caire (Égypte), Barcelone, Valence (Espagne), Nice, Marseille (France), Thessalie (Grèce), Naples, Rome (Italie), Beyrouth (Liban), Casablanca, Larache, Nador, Rabat (Maroc ), Podgorica (Monténégro), Ramallah (Palestine), Alep (Syrie), Tunisie (Tunisie), Izmir, Istanbul (Turquie), avec personnes provenant de Paris ou de Lyon.

Ce rendez-vous a compté avec l`appui de la Mairie de Barcelone, de la Generalitat de Catalunya, de l´Institut Européen de la Méditerranée (IEMed) et de la Fondation Charles Leopold Meyer pour le Progrès de l´Homme (FPH), avec en plus la participation d` institutions méditerranéennes comme l´Assemblée Parlementaire de la Méditerranée, MedCités, l´assemblée locale et Régionale Euro-méditerranéens ARRLEM ou le Comité Economique et Social Européen (CESE).

Les réflexions, les analyses et les propositions sont reflétés dans le Manifeste des Jeunes participants de la  VIII Rencontre de la Fondation ACM et dans la Déclaration du Conseil Consultatif de la Fondation ACM où il est clairement spécifié que “ Le Conseil Consultatif est convaincu que la jeunesse méditerranéenne agit dans le but de trouver des solutions pacifiques et démocratiques aux problèmes qui touchent la région. Pour cela, cette jeunesse s´est mise en contact avec la FACM afin de développer des axes de réflexions et d´actions pour contribuer à l´émergence d´une vraie conscience de citoyenneté méditerranéenne.

4 AGORAS

Lors de cette rencontre 4 axes thématiques ont été abordés, distribués en 4 agoras de travail dans lesquels la perspective de la jeunesse de la Méditerranée a été tenue en compte. Ces axes ont été regroupés autour des thèmes suivants : culture et identité ; économie, mobilité et changement climatique; responsabilisation et citoyenneté  , et nouvelles technologie et démocratie. Ces thématiques d´actualité ont été analysées par des jeunes ayant une moyenne d’âge de 34 ans et conjointement à des experts et expertes, représentants des institutions méditerranéennes et de entités du secteur civil, lesquels ont établi un diagnostic de situation et ont présenté un éventail de propositions.

Au cours de déclarations à la radio régionale de la Communauté Valencienne, le Président de la Fondation ACM, Monsieur Vicent Garcés a affirmé que les jeunes de la Méditerranée connaissent parfaitement les réalités que vivent leurs pays respectifs “ainsi que les défis actuels qu´ils doivent affronter. Depuis la diversité et en tenant compte des différences circonstancielles, les jeunes ont exprimé leurs inquiétudes sur les difficultés face au futur et ils ont exprimé le désir de participer à la transformation sociale. L´objectif commun est de créer une région méditerranéenne de paix, de sécurité et de développement partagé “.  Un projet qui coïncide pleinement avec la Déclaration de Barcelone, signée en 1995 et qui cette année célèbre ses 25 ans. La Rencontre a justement eu lieu dans le cadre de cette célébration avec l´intention de marquer l´agenda méditerranéen pour les prochaines années et revendiquer le rôle des villes et la citoyenneté comme acteurs internationaux de dialogue, coopération, cohésion sociale et cohabitation dans la diversité.

Les conclusions des différentes agoras sont le fruit d´un plan de travail intense et structuré autour de la réflexion, de l´analyse et du débat. Les représentants des 4 agoras, c´est à dire les modérateurs et les rapporteurs, ont manifesté le besoin de créer des espaces comme la rencontre de la FACM et plus spécialement des débats du type agora, pour faciliter ainsi la communication basée sur l´égalité et la diversité.

Les participants de l´agora 1 consacrée á la culture et l´identité, se sont concentrés sur la situation actuelle de l´enseignement et ils /elles ont   signalé le poids du rôle patriarcal qui se répète tout autour de la méditerranée, violence envers les femmes, et chaque fois plus évident, le racisme. La proposition présentée est de créer une plateforme digitale en format radio ou podcast pour que les jeunes des différents pays puissent partager des contenus, des intérêts, des problématiques depuis une proposition plurielle et libre. Ils proposent que la Fondation ACM ,et des entités similaires, génèrent des instruments de consultation sur les droits et les libertés dans les divers pays de la méditerranée, et aussi les institutions, entités et programmes de défenses des droits humains, où promotionner ces mêmes programmes. Il y a un rôle clé des nouvelles technologies afin de développer des instruments pour l´enseignement qui combattent les clichés et qui s`appuient sur une forme de connaissance transversale et coordonnée en Méditerranée.

Dans l´axe de l´économie, de la mobilité et du changement climatique, faisant partie de l´agora 2, le débat s´est centré sur les problèmes multisectoriels comme le lien entre un modèle économique néolibéral, la crise climatique et les migrations. Il est revendiqué un changement vers un système d´économie durable, spécialement orienté vers la jeunesse. La proposition est de mettre en place plus d´actions de sensibilisation qui aient à la fois incidence sur les agendas politiques.  En ce qui concerne la mobilité, le débat a mis en évidence le besoin d´un changement du modèle d´accueil et de refuge, plus spécialement dans les pays développés de la frange Nord. De nombreuses voix d´activistes connus comme celle de Touria El Oumri ont exprimé le problème spécifique des femmes migrantes, les abus qu`elles subissent et le besoin d´une loi internationale qui les protège autant elles que leurs fils et filles.

Le groupe de travail sur la responsabilisation et la citoyenneté, l´agora3, a mis en évidence la difficulté pour les jeunes au moment d´agir dans les espaces de décision politiques.
Egalement les difficultés énormes pour avoir un accès égalitaire sur les biens publiques, les guerres et les instabilités qui augmentent la brèche des inégalités, de la restriction des libertés d`expression et d´une alternative réelle de futur.  La proposition présentée est la création d´une instance consacrée à la jeunesse méditerranéenne avec des actions coordonnées et permanentes afin d´encourager la participation et l´activisme social de millions de jeunes de la région, mais aussi le renforcement d´espaces médiatiques indépendants qui parlent des problèmes de la jeunesse, afin de développer la problématique que traverse ce secteur de la population dans les agendas politiques.

Les nouvelles technologies et la démocratie abordés dans l´agora 4 furent aussi très débattus et analysés. Les TIC représentent un énorme potentiel pour un secteur de la population qui est native digitale dans toute la région malgré la différence de possibilité accès à ces outils. Des exemples de mouvements populaires furent présentés, tel l´actuel soulèvement du Liban ou en Algérie et le rôle des jeunes dans la recherche de changement vers des société plus démocratiques et égalitaires, avec les réseaux sociaux comme principal outil de coordination e de communication. Dans ce sens nous avons écouté la voix d´experts comme Virginie Lefèvre, qui parla de la situation que traverse le Liban et aussi la voix de Djamila Hamitou, activiste des Droits Humains en Algérie, laquelle demanda la solidarité et l`appui des autres pays pour obtenir une vraie démocratie dans son pays. Depuis cette Agora la création d´une plateforme en ligne a été proposée, en mode observatoire, et pourra diriger de façon permanente les questions qui préoccupent les jeunes de la Méditerranée depuis la base des 4 thématiques ébauchées ici. Cet espace digital pourrait être une continuité à cette rencontre afin d´approfondir les projets présentés et mettre également en avant le développement de nouvelles initiatives de collaborations.

MÉMOIRE DE LA VIIIÈ RENCONTRE

Toutes ces propositions et conclusions constitueront la mémoire de la VIII Rencontre de la FACM et elles seront amplement diffusées au niveau institutionnel dans toute la Méditerranée. Elles se transformeront en un matériel de travail important pour le changement social qui apportera des améliorations dans les pays méditerranéens et leurs habitants. C´est une action très appréciée par les cercles ACM. Selon l´opinion de Ibrahim Spahic, président du Centre International pour la Paix de Sarajevo “ de cette rencontre nous espérons une solide coopération entre les peuples de la méditerranée pour construire des société démocratiques, diverses, respectueuses, intégrés et fortes”  . Le centre international pour la Paix récompensera en février prochain à Sarajevo Monsieur Vicent Garcés, président de la FACM pour sa lutte pour les libertés et pour la promotion de la culture méditerranéenne , ainsi que pour sa défense des Droits Humains.

La VIIIè rencontre de la FACM “Les assises des jeunes de la Méditerranée” dans les médias

0

Institutions euro-méditerranéennes à la VIII Rencontre de la FACM (Photogallery)

0

La présence d’institutions euro-méditerranéennes qui ont apporté leur soutien à cet événement fut particulièrement remarquable. A la séance d’ouverture, sont intervenus : Josep Ferré, directeur général de l’Institut Europeu de la Mediterrània (IEmed), qui a également accueilli la réunion ; Alfonso González-Bondia, directeur général des affaires européennes et méditerranéennes de la Generalitat de Catalogne, ainsi que des représentants du conseil municipal de Barcelone ; Yana Chiara Ehm, députée italienne, vice-présidente de l’Assemblée parlementaire méditerranéenne (APM) et présidente du comité APM pour le dialogue entre les civilisations et les droits humains; le secrétaire général du Réseau des villes méditerranéennes (Medcités) Josep Canals ; Mª Helena De Felipe Lethonen, présidente du Comité Euromed du Conseil économique et social européen (CESE) ; Jean-François Barnier, maire de Chambon-Feugerolles (France), vice-président de l’Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne (ARLEM). (Photogallery).

 

 

Déclaration du Conseil consultatif de la Fondation ACM à l’occasion de la VIIIème rencontre de la FACM

0

Le Conseil consultatif de la Fondation ACM constate que :

  • Le conflit israélo-palestinien perdure, entretenant ses effets de déstabilisation dans la région ;
  • Les actions terroristes continuent faisant toujours plus de victimes ;
  • Les flux migratoires, liés à des motifs économiques, climatiques et au besoin d’échapper aux conflits en cours s’accroissent ;
  • Le réchauffement climatique progresse en Méditerranée, environ 20% plus rapidement que la moyenne mondiale, mettant en danger les écosystèmes marins et terrestres, les ressources alimentaires et en eau, le développement économique durable, la santé et la sécurité humaine sans que des mesures suffisantes pour endiguer cette tendance ne soient prises ;
DECLARATION DU CONSEIL CONSULTATIF DE LA FACM VIII RENCONTRE FACM

La situation politique et sociale se dégrade et produit des soulèvements populaires, appuyés surtout par les jeunes, résultant des difficultés de la vie quotidienne, de l’absence de liberté et de justice sociale,  qui conduisent à remettre en question les systèmes politiques. Le Conseil relève également le retour d’un autoritarisme de plus en plus éloigné des valeurs démocratiques et exprime sa grande préoccupation face à ces dégradations.

Le Liban se révolte contre un système injuste et une classe politique corrompue. L’Algérie ne parvient pas à satisfaire les revendications populaires qui depuis plusieurs mois s’expriment. La Tunisie a élu démocratiquement un nouveau président de la république porté par la jeunesse, la lutte contre la corruption et le besoin d’emplois. Pour autant, les inconnues liées à l’ampleur du défi font redouter des déceptions inquiétantes pour l’avenir. La France, l’Italie et l’Espagne connaissent également des mouvements de contestations des systèmes politique et économique établis.

Les espoirs issus des révoltes de 2011 en Libye et en Syrie se sont transformés en guerres ; en Egypte la dictature est de retour. La situation actuelle en Turquie et en Syrie et les derniers mouvements militaires qui se sont produits dans la zone ainsi que les énormes flux de réfugiés inquiètent le Conseil consultatif. Ce dernier condamne les conflits armés qui se déroulent dans la région méditerranéenne.   De plus, des conflits périphériques à cette région ont des retombées néfastes pour la paix et la stabilité de cette zone. Ce sont principalement l’Irak et ses affrontements intérieurs, l’antagonisme Iran-Arabie saoudite et enfin le Sahel, source de trafics en tous genres et de terrorisme.

Face à cette situation toujours un peu plus dégradée le Conseil consultatif manifeste avec force sa préoccupation d’autant plus que les diverses démarches institutionnelles lancées dans la zone méditerranéenne : le Processus de Barcelone, la Politique Européenne de Voisinage et l’Union pour la Méditerranée, semblent stagner.

Le Conseil consultatif invite les cercles citoyens à poursuivre leurs activités aux fins d’améliorer les conditions de paix, de justice sociale et de dignité des peuples. De plus, le Conseil s’adresse aux décideurs dotés d’un mandat de représentation pour qu’ils apportent des réponses réelles à tous ces questionnements.

Le Conseil consultatif est convaincu que la jeunesse méditerranéenne agit pour trouver des solutions pacifiques et démocratiques aux problèmes qui affectent la région. Il s’adresse à la FACM pour qu’elle développe ses axes de réflexion et ses actions pour contribuer à l’émergence d’une véritable conscience citoyenne méditerranéenne.

Barcelona, le 9 novembre 2019.

MANIFESTE DES JEUNES PARTICIPANTS DANS LA VIIIe RENCONTRE DE LA FACM

0

Nous, jeunes citoyennes et citoyens de la Méditerranée, participants de la VIIIème Rencontre de la Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée, déclarons que nous sommes responsables de construire notre avenir, avec les autres générations, qui nous inspireront et nous soutiendront. Il s’agit de notre devoir mais aussi de notre droit. Il y a urgence: nous voulons et devons faire la politique autrement pour construire des sociétés plus justes !


Notre manque de confiance est grandissant et les fossés s’élargissent, entre les riches et les pauvres, entre les dirigeants et les citoyens. Notre futur doit être construit de façon inclusive et reposer sur un socle de valeurs universelles incluant la solidarité et la dignité, pour toutes et tous, avec une préoccupation particulière pour les femmes et l’environnement.


Dans ce cadre, les jeunes, qui sont interconnectés entre eux, notamment via les réseaux sociaux et les diasporas, qui ont l’esprit d’initiative, veulent trouver et créer des opportunités de développement, en privilégiant de nouvelles approches tels que le commerce équitable et l’économie sociale et solidaire.


Les systèmes en place doivent aussi être revus et basés sur la justice sociale, avec des mesures d’équité, particulièrement en termes de formation et emploi. Nous souhaitons que notre mobilité, tant sur le plan interne que régional, devienne un droit, une réalité pour toutes et toutes. Nous ne voulons plus de murs et de forteresses, nous voulons que toutes et tous, personnes en situations d’exil et les populations locales contribuent ensemble au développement de notre région.


Quand les jeunes s’engagent dans notre région et à travers le monde, au sein de mouvements sociaux et de révolutions, qu’ils s’insurgent légitimement et notamment contre les inégalités nous appelons les citoyennes et les citoyens de la Méditerranée à nous apporter leur solidarité. C’est en effet la somme de nos mobilisations locales qui amènera un changement politique, économique et environnemental global.
Enfin, nous appelons les citoyennes et les citoyens de notre région, berceau de plusieurs civilisations, à nous rejoindre. Nous voulons rendre possible une autre Méditerranée, digne, humaine et solidaire.
Nous encourageons la FACM à poursuivre son engagement pour une citoyenneté méditerranée à travers un réseau de dialogues, de propositions et d’actions et qui accompagne les moteurs de changement représenté par les jeunes de la Méditerranée.


Barcelona, le 9 novembre 2019.

Les assises des jeunes de la Méditerranée (Photogallery)

0
Le rôle que les jeunes participants ont développé tout au long de la VIIIe rencontré de la Fondation ACM «Les assises des jeunes de la Méditerranée» a été essentiel. Leurs voix, venues de toute la Méditerranée et reflétant différentes réalités, ont été entendues avec respect et gratitude. Leurs propositions et contributions exposées dans les 4 agoras seront reflétées dans la mémoire que nous préparons. Tandis que, voici la galerie de photos comme remerciement. Les jeunes ont pris l’action.

Ce diaporama nécessite JavaScript.