Mettre fin à l’impunité pour l’État d’Israël Déclaration du Cercle de Palestine de la Fondation ACM

0
641
Foto: M Khana (AFP)
Déclaration du Cercle de Palestine de la Fondation ACM
Devant le nouveau drame humain qui se de déroule en Palestine caractérisé par la mort de 63 civils, parmi eux 8 enfants et plus de 2790 blessés victimes des balles de l’armée d’occupation israélienne alors qu’ils manifestaient pacifiquement à Gaza, le cercle de Palestine de la Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM) appelle la communauté internationale à condamner avec la plus grande fermeté ce nouveaux crime contre l’Humanité.
Il est aujourd’hui essentiel de désigner les responsables de cet embrasement. Les États-Unis, par l’intermédiaire de l’Administration Trump, doivent être épinglés pour leur soutien à la politique ségrégationniste et violente du gouvernement israélien. Le récent déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem est un geste politique provocateur supplémentaire qui ne pouvait que causer de nouvelles tensions dans la région. La réaction du gouvernement israélien aux protestations palestiniennes est quant à elle abjecte et meurtrière. Elle est dans la suite logique de la politique d’annexion, de colonisation, d’isolement, d’embargo et d’intimidation systématiques menée par l’État israélien.
Celle-ci a engendré des conséquences désastreuses sur la population palestinienne, de Cisjordanie comme de Gaza, où la population est enfermée dans ce qu’on ne peut appeler autrement qu’une prison à ciel ouvert.
L’histoire l’a démontré suffisamment : la guerre n’a jamais rien résolu et elle ne résoudra rien. Le salut passera inexorablement par le droit international et, surtout, par son respect. Or, depuis des décennies, Israël le bafoue allégrement. Sa politique de colonisation des territoires palestiniens est ainsi illégale.
Pour le Cercle de Palestine, il est temps que cesse l’impunité dont jouit l’État d’Israël. La communauté internationale, notamment l’Union européenne et l’ONU doivent condamner et surtout mettre fin à la politique d’agression et d’occupation menée par Israël sur les territoires palestiniens et reconnaître au plus vite l’existence de l’État de Palestine conforment au droit international.
Photo: Menahem Khana (AFP)