LA FONDATION DE ASSEMBLÉE DES CITOYENS ET CITOYENNES DE LA MÉDITERRANÉE (FACM) REÇOIT LE PRIX SLOBODA/LIBERTÉ LORS DE LA XXXVIÈME ÉDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL D’HIVER DE SARAJEVO

0
1341
Julio Frangen Foto

La Fondation Assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée (FACM) a reçu le prix “Sloboda”/liberté le 8 février à Sarajevo/Bosnie-Herzégovine par le Centre international pour la paix dans le cadre du Festival international d’hiver de Sarajevo “Sarajevska zima”. Cette reconnaissance est accordée pour la contribution à la défense des libertés et des droits de l’homme des institutions, des entités et des individus. Le prix a été décerné au président de la FACM, Vicent Garcés, ainsi qu’à des personnalités éminentes du monde universitaire, culturel et de la société civile en Bosnie-Herzégovine, en Europe et dans le monde.

Dans ses mots d’appréciation, Garcés a souligné que la Fondation ACM est un réseau de citoyens “dont la raison d’être est de faciliter le dialogue, la connaissance et le respect mutuel dans le cadre de la diversité des peuples de la Méditerranée. Depuis Sarajevo, ville qui symbolise le courage de ses citoyens et qui nous a donné une reconnaissance qui porte le mot LIBERTE, nous lançons un appel pour ne pas baisser les bras dans la lutte continue pour la paix et la liberté, en construisant la confiance dans les autres, dans ceux qui sont différents, pour une vie commune dans la culture de la diversité”.

Coïncidant avec ce prix spécial, la Fondation ACM a organisé une réunion des cercles ACM de la région, avec la participation de Thessalie/Grèce, de Podgorica/Monténégro, de Zagreb/Croatie, de Tirana/Albanie et de Sarajevo/Bosnie-Herzégovine. Une initiative qui vise à unir le réseau citoyen de la FACM en favorisant la synergie entre les milieux voisins vers une communauté des peuples de la Méditerranée.

La FACM, à cette occasion et dans le cadre de la XXXVIe édition du Festival d’hiver de Sarajevo, a présenté une exposition d’œuvres de 18 illustratrices et artistes visuelles de la Méditerranée sous le nom de “La mar d’il.lustrades”. Cette exposition, dont le commissaire est Tomás Gorria, a été présentée pour la première fois lors de l’édition 2019 du festival Mostra Viva del Mediterrani (MVM) à Valence. Elle a compté avec la collaboration du Cercle ACM de Sarajevo, du Festival d’hiver de Sarajevo, du Musée d’histoire de Bosnie-Herzégovine, de la Fondation Atelier Memorial Alija Kucukalic et de Valencia World Capital Design 2022, comme Prix Pont del Mediterrani 2019 du Mostra Viva del Mediterrani.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Elma Hodzic, directrice du Musée d’histoire de Bosnie-Herzégovine où l’exposition est présentée, la définit comme “un voyage à travers différentes expressions et styles artistiques autour de la diversité des identités et des territoires de la région méditerranéenne”. L’exposition, “saupoudrée de diversité, met en évidence les points de contact entre des cultures et des identités diverses, en montrant les points de rencontre qui effacent les limites des cartes géographiques et politiques”.

Les artistes qui participent à l’exposition sont : Aicha Abouhaj (Maroc), Maria Chiara Banchini (Italie), Zeineb Ben Haouala (Tunisie), Diala Brisi (Syrie), Florence Bouchain (France), Daphne Christoforou (Chypre), Ana Hoxha (Albanie), Tea Jurišić (Croatie), Sonya Korshenboym (Israël), Lejla Kučukalić (Bosnie-Herzégovine), Virginia Lorente (Espagne), Irena Milačić (Monténégro), Theda Mimilaki (Grèce), Deena Mohamed (Égypte), Samara Rana (Palestine), Vesna Skornsek (Slovénie), Büşra Üzgün (Turquie) et Maya Zankoul (Liban).