CITIZEN COLLOQUY: Mediterranean heritage and citizenship. Destruction, reconstruction, preservation of memories and citizen participation

0
356
COLLOQUE CITOYEN: Patrimoines méditerranéens et citoyenneté. 
Destruction, reconstruction, conservation des mémoires et participation citoyenne

Naples, 4 et 5 Octobre 2019

Complexe Monumental de San Domenico Maggiore. Salle du Capitol

Vico San Domenico Maggiore, 18

A l’occasion des 10 années des respectives activités, l’Association Peripli. Culture e Società Euromediterranee et la Fondation Assemblée des Citoyens et des Citoyennes de la Méditerranée (FACM), organisent un ‘Colloque citoyen’ sur le thème Patrimoines méditerranéens et citoyenneté. Destruction, reconstruction, conservation des mémoires et participation citoyenne.

L’Association Peripli, avec son cercle ACM du Naples, et la FACM collaborent depuis presque 10 ans en synergie d’intentions : L’Association promeuve le dialogue entre les cultures euro-méditerranéennes à travers activités de formation, cafés philosophiques, recherches, publications, conférences, rencontres citoyennes, etc., tandis que la FACM, promeuve la conscience d’une citoyenneté méditerranéenne à travers des rencontres et des activités organisées par ses 28 cercles présents dans toute l’aire de la Méditerranée, et à travers des plateformes de confrontation dans des assemblées périodiques, dans lesquelles participent des citoyens représentants des pays jusqu’ici adhérents à la même Fondation.

La défense de la spécificité des cultures et de leur rencontre dans une perspective interculturelle s’harmonise donc avec la promotion de la conscience d’une citoyenneté méditerranéenne.

L’idée d’organiser le Colloque citoyen de Naples est née à Casablanca en Novembre 2017, à l’occasion de la VIIème rencontre périodique de l’Assemblée de la FACM. Dans cette circonstance une des agoras était dédiée au thème des patrimoines. Ils étaient présents plusieurs représentants des pays méditerranéens : Maroc, Algérie, Tunisie, Syrie, Palestine, Israël, Cyprée, Grèce, Espagne, France, Italie, etc. La discussion a été très riche, intense, parfois dramatique à cause des situations sociales, économiques et politiques, à cause des conflits et des guerres, du terrorisme, des calamités naturelles dues aux changements climatiques, qui ont détruit, et continuent à détruire, les patrimoines matériels et immatériels des pays de la Méditerranée.

Au cours de cette agora, tous les représentants des différents pays ont exprimé l’exigence d’approfondir les conséquences dramatiques de ces situations, qui minent, concrètement, les racines culturelles des pays méditerranéens, ainsi que les cohésions sociales, identitaires, interculturelles et la vie même des peuples de la Méditerranée.

La nécessité de la reconstruction et de la remise en état des patrimoines culturels et sociaux des pays représentés a été évidente au cours de la discussion, ainsi que évidente a été la volonté de la participation citoyenne dans la récupération des mémoires locales et collectives de l’aire méditerranéenne, à fin de tenter de surmonter l’absurde conflictualité présente, dans une perspective de coexistence pacifique.

Voilà, donc, l’idée d’animé le Colloque citoyen de Naples, une ville qui vit plusieurs des contradictions, des fastes et des déclins, du croisement des cultures et de la dynamique confrontation/affrontement des peuples de la Méditerranée.

La perspective à long terme de cette initiative est de promouvoir, dans toutes les villes des pays représentés dans la FACM, des rencontres, des dialogues, des discussions, des activités, sur ce thème dans les années à venir, en ouvrant une confrontation citoyenne permanente, à partir des réalités locales, mais avec le concours des réalités interconnectées, soit sur le plan culturel que sur ceux social et citoyen.

Nous voulons promouvoir la conscience citoyenne de l’importance vitale de la conservation des mémoires, des interconnexions des cultures, de la participation de chaque citoyen à la reconstruction et valorisation des patrimoines méditerranéens, matériels et immatériels, comme des biens partagés et communs.

Nous voulons nous mobiliser à fin que la culture et ses biens soient reconnus comme le IVème pilier du développement durable de notre mer commune.

Nous voulons valoriser les acteurs de la société civile des deux rives de la Méditerranée, impliqués dans les secteurs patrimoniales et leur offrir une occasion de confrontation des idées pour des actions toujours plus efficaces.

Maria Donzelli

Président Association « Peripli. Culture et Società Euromediterranee »

Membre du Conseil Consultatif de la FACM