“La force du Droit doit primer sur le droit de la force”

0
154

Déclaration du Cercle de Palestine de la Fondation Assemblée de Citoyens et Citoyennes de la Méditerranéen (FACM)

La force du Droit doit primer sur le droit de la force

 Le cercle de Palestine de la Fondation Assemblée de Citoyens et Citoyennes de la Méditerranéen (FACM), dont le siège permanent est à Jérusalem, capitale de l’État de Palestine exprime sa forte indignation par la déclaration du Président des États-Unis  qui semble avoir parfaitement assimilé la politique israélienne d’occupation  du fait accompli.

 Il y a 70 ans Israël s’est emparé de la partie Ouest de la ville en violation du plan de partage décidé par l’ONU, et il y a 50 ans, il occupait Jérusalem-Est pour l’annexer et ensuite « l’unifier » pour la décréter « sa capitale éternelle, une et indivisible ».

 L’État d’Israël, comme puissance d’occupation n’a jamais respecté aucune résolution de l’ONU, et particulièrement celles concernant Jérusalem, qui est au cœur de tous les projets israéliens visant à transformer l’identité de cette terre et à en déposséder les Palestiniens. L’accroissement à marche forcée depuis un an des constructions dans les colonies et le récent projet de loi visant à annexer toujours plus de terre autour de Jérusalem sont là pour en apporter la preuve.

Face à cette nouvelle forme d’agression contre tout le peuple palestinien ,  aussi bien citoyens chrétiens ,que  musulmans, mais aussi juifs , le cercle de Palestine de la FACM , qui exprime les sentiments profonds des citoyens palestiniens aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Palestine , déclare son total rejet  du  discours  du Président Trump et exige le respect du droit international pour la justice et la liberté de la Palestine .

Le Cercle de Palestine salue toutes les initiatives populaires, de la société civile en Méditerrané qui affirment  leur solidarité avec le peuple palestinien et appelle les consciences libres, et éprise de justice et de la liberté, en Europe et dans le monde, d’agir immédiatement  pour exiger l’application du droit internationale face à l’injustice.

 Ramallah le 8 décembre 2017      

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.