“Nous avons vérifié que les jeunes sont soumis au chômage et à l’absence de perspectives d’avenir, sauf l’émigration comme seule sortie et toujours avec une pauvreté croissante”

  • 0
BucarestV0

“Nous avons vérifié que les jeunes sont soumis au chômage et à l’absence de perspectives d’avenir, sauf l’émigration comme seule sortie et toujours avec une pauvreté croissante”

Bucarest, 16 février 2018
12EME SESSION PLENIERE DE L’APM
Intervention de M. Vicent Garcés Ramón, Président de la Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM)

Honorables représentants, chers amis et amies de la Méditerranée,
C’est un honneur pour moi de m’adresser à vous, en tant que Président de la  Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM).
Je tiens à vous remercier pour l’aimable invitation qui nous a été faite de participer à cette 12e session de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM). Merci beaucoup et nous espérons que la présence d’une organisation citoyenne comme la nôtre sera profitable pour tous.

À PROPOS DE LA FACM
La Fondation Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée (FACM) est un réseau de dialogue, proposition et action citoyenne, fondée sur les valeurs démocratiques de la liberté, la paix, le respect des droits humaines, la diversité culturelle et la responsabilité environnementale. Elle vise à favoriser l’émergence d’une voix et une action citoyenne commune pour avancer vers la construction d’une Communauté des Peuples de la Méditerranée. Elle pratique la diplomatie citoyenne.
Le siège de la fondation est situé à Valencia / Espagne. Son réseau compte avec vingt-sept Cercles de citoyens et une présence dans vingt pays méditerranéens. Elle est membre observateur de l’APM et entretient une vaste relation avec des entités et des institutions publiques et privées qui sont présentes dans la région.
 Pour définir et rendre possible son travail, la FACM se réunit périodiquement avec son réseau. Le premier rencontre a eu lieu à Valencia/Espagne le 2010, puis dans  Tunisie le 2011, Volos/Grèce le 2012,  Istanbul le 2013, Marseille le 2014 et Tirana le 2015.
La dernière de nos rencontres s’est tenu  du 9 au 12 novembre à Casablanca, à fin de débattre sur les besoins et les outils d’action de la citoyenneté pour acquérir la paix et le progrès.
La FACM manifeste sa plus grande préoccupation par la triste réalité de milliers de personnes mortes pour vouloir traverser la mer ou le désert. Ce fait constitue la preuve la plus flagrante de l’échec des politiques développées dans la région.
La FACM dans ses réunions appelle à la résistance de la citoyenneté contre l’islamophobie et toutes les formes de racisme ou de xénophobie, tout en promouvant la reconnaissance et le respect de la dignité et de la diversité des peuples méditerranéens et des personnes.
DIAGNOSTIC
Chers amis, comme vous savez, la crise économique mondiale à partir de 2008 a affecté de manière notable les pays riverains. Le chômage, les inégalités et l’exclusion sociale ont augmenté, en produisant des forts effets négatifs sur les systèmes démocratiques. Les conflits armés et les flux migratoires en tous sens grandissent. Des murs sont construits partout et la mer est devenue un cimetière. Nous sommes face à une énorme tragédie humanitaire. Dans ce contexte, le rôle et les droits de la citoyenneté s’affaiblissent et la dignité humaine est bafouée.
La FACM souligne l’urgence de proposer des outils et des projets pour retrouver une Méditerranée en paix et un développement durable, qui profite à tous. Le développement exige la démocratisation et la résolution des problèmes de mobilité, de chômage et de corruption.
 Lors de nos réunions, nous avons vérifié que les jeunes sont soumis au chômage et à l’absence de perspectives d’avenir, sauf l’émigration comme seule sortie et toujours avec une pauvreté croissante. De son côté les femmes, sont condamnées à une inégalité ajoutée à celle produite par la crise : elles sont soumises à une double discrimination.
La croissance des inégalités est parallèle à l’enrichissement d’une minorité de personnes, dont les revenus, à la hausse, dérivent de la misère d’une majorité.  Le résultat est une succession d’exclusions. L’exclusion et la persécution plus ou moins violentes des minorités. L’exclusion des femmes et des jeunes, le désenchantement desquels se traduit, fréquemment, par la radicalisation ou l’abstention de toute participation à la vie sociale et politique de nos sociétés.
QUELQUES PROPOSITIONS
Chers amis,  la FACM favorise la démocratie participative compris comme un développement indispensable des valeurs et principes consacrées dans la Déclaration de Droits de l’Homme.  Nous devons aller vers une nouvelle gouvernance avec la participation active de la citoyenneté. Des nouvelles politiques sociales et économiques sont nécessaires pour créer les conditions pour que la jeunesse de tous les pays trouve sa place en dignité.  On demande également des modifications du cadre légal pour reconnaître aux femmes tous leurs droits.
En outre la FACM soutient un système agricole et alimentaire qui soit moteur du développement durable et inclusif dans nos pays. Il faut retrouver et revaloriser les savoirs et les pratiques agricoles et alimentaires qui favorisent la création d’emplois, la lutte contre la pauvreté, la gestion durable des ressources naturelles et la lutte contre le changement climatique, en même temps que la préservation d’un patrimoine culturel tel que la diète méditerranéenne.
La FACM appelle donc toutes les institutions publiques et les gouvernements du pourtour méditerranéen à :
– lancer de grands plans en faveur de la jeunesse et utiliser la culture et la pensée critique comme un outil qui mène vers la démocratie participative, tout en favorisant sa mobilité et  la perspective de genre.
– signaler les savoirs, l’éducation, la formation professionnelle et la culture  comme des domaines prioritaires pour la coopération méditerranéenne.
– considérer le rôle central  du patrimoine pour le développement durable et la mise en place des stratégies de paix dans la région.
– lutter contre le chômage et les inégalités, réduire les tensions sociales, économiques et militaires en respectant  les  droits humains.
Pour conclure, le rencontre de notre Fondation à Casablanca, le dernier mois de novembre a fini:
– invitant les parlementaires de tous les pays à lutter contre les guerres et à la construction d’une citoyenneté méditerranéenne mûre qui favorise la paix et le développement.
– appelant les citoyens et citoyennes méditerranéennes à continuer ses luttes pour la dignité, la liberté, l’égalité et la solidarité…
Merci beaucoup.

Leave a Reply

Galeria de fotos

flickr-logo

ÉCOUTEZ

Radio Tram_02

Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar

@Fundacion_ACM

Dernières Newsletter

Newsletter

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Email Format

Événements à venir

Aucun évènements prévu pour le moment.

INTRANET