27 Avril: la Fondation ACM mobilise ses cercles de huit pays de la Méditerranée pour uns action conjointe de nettoyage de plages

0
1432

Une convocation qui prétend, pour la quatrième année consécutive, consolider une journée de la jeunesse méditerranéenne engagée avec l´environnement.

Cette initiative qui compte avec le parrainage de la Fondation Assemblée des citoyens et citoyennes de la Méditerranée (FACM) fait partie de l´Atelier des Jeunes Citoyens de la Méditerranée (AJCM) et encourage une action collective de jeunes engagés et solidaires dans toute la Méditerranée. Ont participé cette année les Cercles ACM de Beirut, de Tirana, de Podgorica, de Marseille, de Rabat, de Casablanca, de Larache et de Tunis.

La Fondation ACM a soutenu, une année de plus, la journée Méditerranéenne de la Jeunesse, conformément à son engagement de protéger l´environnement. Le 27 avril dernier, des jeunes de nombreux pays méditerranéens ont mis en marche une importante action conjointe de nettoyage de plages et ce pour attirer l´attention sur le besoin urgent de protéger une des mers la plus polluées et peuplées du monde. L´édition 2019 a été organisée par la société française Tètes de l´art en collaboration avec la Fondation ACM, le Cercle ACM de Marseille, l´association Citoyennes de la Terre et par l´association Méditerranée 15-38. Le projet a été parrainé par la région française de Provence-Alpes-Côte d´Azur et par la FACM. C´est en 2014 que cette initiative est née dans le but de promouvoir une action collective des jeunes en Méditerranée et c´est pourquoi le slogan de cette année a été : « Agit pour faire bouger les choses et pour faire entendre ta voix ».

Cette édition a pour but d´être une action qui aille plus loin qu´un simple appel d´attention sur la contamination des plages. Il est proposé que la date du 27 avril soit une date référence pour l´engagement de la jeunesse méditerranéenne dans la défense de l´environnement et l´environnement climatique. Tout au long de cette journée des centaines de jeunes de différents pays ont contribué à rentre plus vivables et propres les plages de leurs villes, mais ils ont également partagé des ateliers, ont connu le travail des associations locales dédiées à la protection de l´environnement et ils ont connu des jeunes d´autres pays du bassin méditerranéen ayant leurs mêmes inquiétudes.

Cette action s´est développée au cours de plusieurs années sous deux axes fondamentaux : le dialogue et l´action. Une approche multilingue et une question de visibilité des actions menées par les jeunes- vrais protagonistes- aux quatre coins de la Méditerranée. Le distance n´est pas un obstacle car les réseaux sociaux jouent un rôle fondamental : enregistrer cette grande action collective en temps réel et l´afficher comme exemple d´activité citoyenne au-delà des frontières.

La première de ces journées se célébra en 2016 et fut mise en place par le cercle ACM de Marseille qui mobilisa des jeunes de Tunis et de Nice. Ce fut une action symbolique qui depuis le premier moment compta avec l´appui de la Fondation ACM. L´édition suivante fut plus ambitieuse et le réseau des Cercles FACM permit d´agrandir cette initiative, depuis la citoyenneté, dans tous les coins de la Méditerranée.

La coopération et la transversalité a toujours caractérisé cette initiative qui cette année a marqué son objectif : se maintenir dans le temps comme une journée de la jeunesse méditerranéenne en défense de l´environnement.

Des jeunes de villes du nord, du sud et de l´est de la Méditerranée ont apporté leur engagement et leur travail collectif. Et qui plis est, des activités complémentaires comme le théâtre, le journalisme citoyen ou des ateliers d´audiovisuel, ont permis de renforcer la conscientisation avec l’environnement et le futur des peuples de la Méditerranée.

Álgerie.
Cercle ACM Beyrouth et AMEL NGO.
Cercle ACM Montenegro et les étudiants du lycée Petar I Petrović Njegoš.
Participants du Marseille et du cercle ACM du Marseille.
Cercle ACM Larache et l’Assotiation Femmes des Deux Rives.